Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue ici même

Je ne parle que par images... Il faut chercher le fil d'Ariane. Humm oui, le retrouver, ce n'est pas gagné. Mais enfin, bonne route ! S'il en est ... 

     

Recherche Par Mot Clef

Codes et Décodages

Archives

Autres pistes

IMAGES ALEATOIRES. LES THEMATIQUES DU LABYRINTHE...

Visages mythiques et têtes de morts... Passage initiatique... Femmes fatales et vilains messieurs... Textes sacrés et chants profanes...

Lègendes vivantes et moribondes... Icones passées, présentes, à venir... Mirages... Eden céleste et stars terrestres... Mythes et codes...

Cycles de vie et de mort... Schizophrènes et déesses reptiliennes... Soleils noirs... Envers des décors... Déluges... Irruptions... Feux, fièvres et sang... Jardins de Chine... Faunes humaines... Mondes engloutis... Energies fossiles et âmes fossilisées... Oeuvres divines et mortelles...




Pages

4 juin 2006 7 04 /06 /juin /2006 20:48

S'il est vrai que l'art consiste à harmoniser les choses entre elles,  on peut dire que l'éloquence est l'art de la parole, que la musique est celui des fréquences sonores, que la représentation est celui des images, etc... Enfin, tout ça pour en conclure que la danse est l'art du geste. Du mouvement...

Plus que du geste ou du mouvement, il s'agit même de l'art de l'Acte. Pourquoi le dieu Shiva est-il représenté dansant, créant et et détruisant les sphères à chacun de ses pas ? Chacun de ses mouvements est sensé avoir d'infinies répercussions. Il y a là quelque chose qui ressemble à un rituel (où chaque geste vient méthodiquement s'encastrer dans le symbole qui lui correspond) mais aussi quelque chose qui insinue un magnétisme...  Quand je dis magnétisme, je veux parler d'une loi élémentaire : la force de gravité.

Chaque corps (terrestre, celeste ou que sais-je ?) se déplace selon son poids et va tourner autour d'un autre, lequel ira lui même graviter autour d'un astre plus grand, formant ainsi des systèmes solaires, une galaxie, des univers... N'est-ce pas ainsi à tous les niveaux ?

Et que dire des météorites qui servent de témoins aux étoiles éclatées dont les poussières viennent s'abattre sur les rondes harmonieuses des astres en ordre ? (car celui qui ne trouve pas sa place dans la ronde, s'élance dans le vide et tombe). Bref, contempler la danse des corps est toujours instructif.

Parfois, on met un peu de temps à comprendre la chorégraphie qui nous incombe. Il y a toujours une heure pour le chaos, mais tout ce qui  s'accomplit repose sur un rythme et une harmonie. C'est pourquoi (à l'instar du lapsus) un faux pas est rarement innocent.

Et le Maître du Temps doit raffoler des farandoles.

 Il est vrai que ce cher Shiva se fait aussi régulièrement piétinner par son énergique épouse, Kali. La déesse de la mort, danse aussi à sa façon... Que tourne la ronde!

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
Je ne connais pas de philosophe italien. Pour la table, (un passage qui m'a fait rire) c'était simplement le fétichisme de la marchandise, comme l'érudition est barbante je dirais quand même Livre premier chapitre premier, section IV (ah ! du coup ça fait un peu biblique, ironie, non ?). J'ai fait un faux pas aujourd'hui, plusieurs même. Et au sens propre en plus. Nous avions commencé des cours de danse  ; nous pensions, sans doute, à la légèreté, nous y croyons,  pour moi c'était vraiment difficile. Parfois le difficile revient, parfois il s'est estompé ou s'est oublié, là c'était chouette, surprenant. Quel travail, la légèreté..! Je ne sais pas si cela va pouvoir continuer. La gravité est plutôt rusée, habile. Si vous essayez de la dominer, vous êtes en plein dedans, si on la théorise, on s'y englue ? S'il vous plaît Elisabeth, dites moi ce que vous y voyez chez Echo et Narcisse, je ne doute pas de ne rien voir de tout cela, bien sûr, comment le pourrais-je ? Vous l'offririez.. et sans forcément l'afficher ? 
Répondre
E
<br /> Vraiment, je suis perplexe...<br /> <br /> Pour ce qui est d'Echo et Narcisse, je dirais que oui, bien sûr, vues les circonstances et l'image qui m'est renvoyée... l'absurdité semble venir de moi. Hmmm, je ne sais pas comment je<br /> m'y suis prise pour en arriver là (mais pas jusqu'à la barbarie, quand même ?). Quant à vous, gardez votre légèreté.<br /> <br /> <br />