Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue ici même

Je ne parle que par images... Il faut chercher le fil d'Ariane. Humm oui, le retrouver, ce n'est pas gagné. Mais enfin, bonne route ! S'il en est ... 

     

Recherche Par Mot Clef

Codes et Décodages

Archives

Autres pistes

IMAGES ALEATOIRES. LES THEMATIQUES DU LABYRINTHE...

Visages mythiques et têtes de morts... Passage initiatique... Femmes fatales et vilains messieurs... Textes sacrés et chants profanes...

Lègendes vivantes et moribondes... Icones passées, présentes, à venir... Mirages... Eden céleste et stars terrestres... Mythes et codes...

Cycles de vie et de mort... Schizophrènes et déesses reptiliennes... Soleils noirs... Envers des décors... Déluges... Irruptions... Feux, fièvres et sang... Jardins de Chine... Faunes humaines... Mondes engloutis... Energies fossiles et âmes fossilisées... Oeuvres divines et mortelles...




Pages

31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 19:59

Autre univers tout en labyrinthes... Les terres d'Océanie.
Et d'ailleurs, est-il autre, cet univers ? Les paysages, là bas, sont un monde cérébral. Une émanation des idées (presque platoniciennes) jaillies le temps du rêve. Des dieux et des déesses-serpents créèrent ce monde à mesure qu'ils ondulaient sur les eaux et la terre, puis engendrèrent les hommes, les bêtes, et d'autres créatures qui poursuivirent leurs oeuvres avant de se réfugier dans les crevasses, sous les rochers, au fond des mares ou des cavernes. Les wanjinas sont précisément des esprits de l'eau et de l'ombre, représentés comme de petits spectres sans bouche aux yeux béants.
 Ces images fantomatiques donnèrent à certaines âmes crédules (des touristes, je suppose) l'idée qu'un groupe d'extraterrestres serait passé par là en des temps ancestraux. Ces wanjinas ne sont pas des humains, certes, et la légende raconte que certains d'entre eux se changèrent en "voie lactée"... 
Plus sérieusement, les paysages décrits dans les mythes australiens sont toujours d'une terrifiante exactitude topographique. Et même en ce qui concerne l'histoire ancienne, des scientifiques se sont amusés à vérifier la concordance du mythe et du site, avant de s'incliner devant cette étrange base de données ambulante... Mais peut-on encore lire l'histoire sacrée dans le paysage australien ? Humm... pas sûr. Aujourd'hui, les initiés consentent à peindre le rêve ailleurs que sur le sol. Autrefois, il fallait couvrir la terre de son propre sang sur une surface importante, attendre qu'il ait séché, et tracer les figures du mythe dans ce sol rouge, au cours d'un cérémonial complexe. Seuls des êtres ayant effectué un long cheminement pouvait ainsi faire ressurgir le "temps du rêve" et pénétrer dans l'invisible... Aujourd'hui, on peut se procurer des toiles à Paris.
Mais j'aime à croire que le grand serpent arc-en-ciel ondule et se déroule partout où il peut s'engouffrer. Ce serait drôle, qu'il se mette à ramper dans le salon d'un collectionneur d'objets d'art primitif, et qu'il trouve le moyen de s'incarner dans une civilisation si opposée à son esprit. Quoique... n'ai-je pas fait l'analogie avec les idées de Platon ?
Laissons donc onduler le serpent. Qu'il trace son chemin ici-même, s'il le souhaite. Il y a bien longtemps que je le suis des yeux...

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
De très grands textes sur ton blog, plus intéressant, instructif, ludiques aussi, les uns que les autres. Faut que je revienne plus souvent pour lire tranquillement chaque article, car ils me plaisent bien !Mais là, je voulais d'abord te remercier pour tes coms. et ensuite te souhaiter une bonne nuit.Bises amicales. 
Répondre
E
<br /> Merci, ça me fait plaisir :) Marilyn fait partie des actrices qui sont devenues un Mythe, et le sien a encore une puissance étonnante... alors bien sûr, je ne pouvais pas ne pas réagir... Ici, il y<br /> a peu d'articles sur elle (environ un et demi), mais il y en a pas mal sur la problématique de la femme noyée dans son image... C'est gentil d'avoir fait un petit détour dans mon labyrinthe,<br /> Chayili. Bisous.<br /> <br /> <br />