Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue ici même

Je ne parle que par images... Il faut chercher le fil d'Ariane. Humm oui, le retrouver, ce n'est pas gagné. Mais enfin, bonne route ! S'il en est ... 

     

Recherche Par Mot Clef

Codes et Décodages

Archives

Autres pistes

IMAGES ALEATOIRES. LES THEMATIQUES DU LABYRINTHE...

Visages mythiques et têtes de morts... Passage initiatique... Femmes fatales et vilains messieurs... Textes sacrés et chants profanes...

Lègendes vivantes et moribondes... Icones passées, présentes, à venir... Mirages... Eden céleste et stars terrestres... Mythes et codes...

Cycles de vie et de mort... Schizophrènes et déesses reptiliennes... Soleils noirs... Envers des décors... Déluges... Irruptions... Feux, fièvres et sang... Jardins de Chine... Faunes humaines... Mondes engloutis... Energies fossiles et âmes fossilisées... Oeuvres divines et mortelles...




Pages

10 mars 2006 5 10 /03 /mars /2006 20:36

Après avoir beaucoup tergiverser, badiner et thésoriser sur la nature de l'homme, la société nous ramène presque toujours à une loi toute simple (cette bonne vieille constante) : j'ai nommé la loi de la jungle. 

Après ça, il n'y a plus qu'à trouver à quel animal s'identifier. Parfois, pour se rendre compte de l'espèce de notre prochain, il suffit d'observer ses stratégies de chasse. Ainsi, le renard cherche des pigeons, le loup guette les moutons (de préférence en bons troupeaux  - le gibier des forêts étant une proie bien trop agile), la hyène raffole des bêtes blessées et autres moribonds, le vautour s'abat sur les cadavres, la cigale chante, la fourmi oeuvre, etc...

Et lorsque nous avons enfin décidé de notre rôle dans cette ménagerie, nous voilà étiqueté, pesé, emballé et fin prêt pour l'office.

Je me demande pourquoi Nietzsche a choisi la formule "Humain, trop humain". C'est d'autant plus étrange qu'il avait su relever, avec une acuité hors du commun, cet instinct animal (la fameuse volonté de puissance) à la base des religions et des systèmes de pensées, qu'ils soient moralistes, politiques ou esthétiques. On aurait plutôt envie de dire : "Humain, guère humain".

Nietzsche avait choisi l'aigle et le serpent pour emblème. Le symbole en dit long. Le charognard (que peut être l'aigle, si royal soit-il) semble ici destiné à dévorer l'antique connaissance sur laquelle reposait des dogmes obsolètes.

Bref, tandis que nous gesticulons au carnaval, parés de nos masques de chats ou de chauve souris, il y a peut être encore des hommes qui choisissent d'être des hommes.

Oui oui, voilà une parole bien naïve, mais il me semble que l'être humain est capable d'autre chose que d'obéir aux lois de la jungle.

Certes, ce n'est pas toujours au ciel qu'il faut chercher cette autre chose, sinon nous n'aurions plus qu'à chantonner à l'instar d'Alain Souchon : "Et si en plus, il n'y a personne ?"

Non, pas la peine d'aller chercher si loin, ni si haut. L'humain se forge lui même. A lui d'être exigeant et de prendre ses responsabilités afin de devenir autre chose qu'un insecte nuisible de plus à la surface du globe.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

T
TOMAS Pierre-Yann  Merci pour ces lignes d'une verdeur sans pareil !  C'est toujours un plaisir enivrant que de boire à la coupe d'un puissant, tout en apprenant. (  je sais, ça fait trop !!!)Sans rire, c'est très sympat !    Pour ma part, avec 14 auteurs de pays différents nous sommes " l'auteur "  de:" La rose blanche et l'olivier "sur:http://yadiam.over-blog.com/  Nous y parlons de Paix, d'Amour, de Philosophie,  mais aussi de Voyages, de Sciences, de Kabbala, de Soufisme... bref, de toutes les ficelles et cordes que la Poésie nous offre.PS: n'hésitez pas à laisser un commentaire:  si vous aimez / détesté / Sans saveur ...  ce qu'il faut changer dans la présentation ( vos " trucs "  de " blogueur "  - car je suis nul )  je  vous répondrai. Si vous vous voulez participer à cette aventure, nous avons une association, au titre pas très novateur " La rose blanche et l'olivier "( Hauts-de-Seine )Cordialement
Répondre
E
<br /> Bizarre, bizarre... Il me semble que j'ai déjà croisé ce gentil petit compliment formaté sur de multiples blogs. Quel est donc ce nouvel animal ?  Hum... Non, je renonce à être impolie...<br /> Enfin, je vous dis Merci de venir illustrer mon article sur la faune humaine avec tant de candeur... Allons poète épique, passez votre chemin.<br /> <br /> <br />